LES APPRENTISSAGES, LE ROLE DES EDUCATEURS/TRICES ET ASSISTANT(E)S - les chemins de traverse

Aller au contenu

Menu principal :

ECOLE
La pédagogie Montessori permet un apprentissage individualisé. L’enfant choisit son travail en fonction de son besoin du moment.
Les apprentissages se font ainsi au moment où l’enfant est le plus attentif et engagé, c'est-à-dire lorsque cela peut prendre sens pour lui : c’est alors que le cerveau est au maximum de ses capacités à retenir et à renforcer l’apprentissage, comme le montrent les études des neurosciences.

- Rôle de l’éducateur/trice : l’éducateur/trice a pour rôle de veiller à ce que le cadre proposé à l’enfant soit structurant et lui permette de développer sa volonté. Il/elle est le garant d’une « instruction » respectueuse du rythme et de la singularité de chaque enfant, sans oublier la proximité avec la terre. Il/elle guide l’enfant sur le chemin de l’autonomie avec confiance.  A ce titre, il/elle ne doit pas faire usage d’un « pouvoir de domination » sur l’enfant mais bien lui faire confiance en lui donnant les repères nécessaires à son développement, et à l’assise de cette force intérieure.

- Rôle de l’assistant/e : la tâche de l’assistant/e  a un rôle complémentaire à l’éducateur. Il/elle est là pour l’aider afin de maintenir l’équilibre au sein des ateliers.  Le travail de l’assistant/e consiste à observer quand et comment intervenir (sans pour autant s’immiscer), à permettre aux enfants de devenir de plus en plus indépendants : “toute  aide inutile est une entrave au développement de l’enfant“. Il/elle doit s’approprier la  compréhension des notions de Liberté et de discipline transmises par Maria Montessori et apprendre comment  gagner la confiance des enfants.   

Un lieu de sociabilisation où l’on se sent bien comme à la maison.
Entre  3  et  6  ans,  l'enfant  est  centré  sur  sa  construction  personnelle.  Les  temps  de  travail  et  les  activités  se  feront  de  manière  individuelle.
L'enfant pourra s'associer aux temps de regroupement (chansons, comptines, repas …) lorsqu'il se sentira prêt, lorsqu'il en ressentira l'envie et le besoin. Les temps de regroupement ne sont pas imposés à l'enfant si celui-ci souhaite poursuivre son activité. Lorsqu'il participe à ces moments, il apprend à écouter les autres et à attendre son tour pour prendre la parole.
Le temps du repas est aussi une occasion pour les enfants d'échanger et de discuter avec les autres.
Petit-à-petit, l'enfant pourra ressentir le besoin de s'associer au groupe, et apprendra alors à se comporter sereinement au sein du collectif : respect des activités d'autrui en apprenant à parler à voix basse, en faisant attention de ne pas déranger les autres dans ses déplacements.
Le mélange des âges au sein de l'école est primordial. Il participe à cette biodiversité foisonnante, nécessaire pour l'épanouissement de l'individu.
Il accélère entre autre l'efficacité de la circulation des informations, des innovations, des centres d'intérêts et développe le caregiving (terme utilisé en éthologie pour désigner la compétence naturelle des humains pour prendre soin de l'autre).
La diversité des âges et la vie en collectivité est un enrichissement pour l'enfant. L'exemplarité et l’entraide avec les plus grands favorisent les échanges et stimulent les apprentissages.

 
Copyright 2016. leschemins-detraverse.fr
Retourner au contenu | Retourner au menu